1 - Actualités

Vaucluse sécheresse 2022 (#2) : situation de crise pour les bassins des Sorgues, du Calavon et du Sud-Ouest du Mont Ventoux et le bassin de l’Ouvèze Provençale

Le Préfet de Vaucluse place trois nouveaux bassins en situation de crise : les Sorgues, le Calavon et le Sud-Ouest du mont Ventoux.

Depuis le début de l’année, le département de Vaucluse subit des anomalies de précipitations et de températures exceptionnelles. Le mois de juillet confirme cette tendance avec seulement 3 mm de pluie et des températures supérieures de plus de 4 °C aux normales faisant de ce mois le plus chaud depuis 1947.

En ce début du mois d’août, l’absence de pluie et la poursuite des épisodes de canicule n’ont fait qu’aggraver une situation déjà très préoccupante.

L’ensemble des ressources souterraines est à la baisse et les débits des cours d’eau sont caractéristiques d’un étiage sévère avec une généralisation des tronçons en assec.

En conséquence, le Préfet de Vaucluse, sur la base de l’avis favorable exprimé par le comité « Ressources en eau » du 25 juillet 2022, a décidé de renforcer les mesures de restriction de l’usage de l’eau en plaçant en situation de crise les bassins des Sorgues, du Calavon et du Sud-Ouest du Mont Ventoux.

Situation règlementaire au 08.08.22

Situation globale en Vaucluse

Au 8 août 2022, la situation sur le département de Vaucluse est la suivante :

CRISE : les bassins du Lez Provençal-Lauzon, de l’Æygues, de l’Ouvèze, de la Nesque, des Sorgues, du Calavon et du Sud-Ouest du Mont Ventoux
ALERTE RENFORCÉE : les bassins de la Durance et du Sud-Luberon
ALERTE : le bassin de Meyne
VIGILANCE : le bassin du Rhône

Des mesures de restriction sont nécessaires et obligatoires

Les arrêtés-cadres « sécheresse » prévoient, en situation de CRISE, les mesures de restriction de l’usage de l’eau suivantes :

Pour les collectivités publiques (indépendamment de l’origine de l’eau) :
    • l’interdiction d’arroser les pelouses, les espaces verts et les ronds-points ;
    • l’interdiction d’arroser les stades et les espaces sportifs ;
    • l’interdiction de laver à l’eau, les voiries, terrasses et façades ;
    • la fermeture des fontaines sauf celles fonctionnant en circuit fermé ;
    • l’interdiction de vidange des piscines collectives.

Pour les particuliers (indépendamment de l’origine de l’eau) :
    • l’interdiction d’arroser les pelouses et jardin potager ;
    • l’interdiction de remplir et de remettre à niveau les piscines ;
    • l’interdiction de laver les véhicules chez les particuliers et dans les stations de lavage professionnelles sauf impératif sanitaire.

Pour les entreprises :
    • l’interdiction de laver à l’eau, les voiries, terrasses et façades ;
    • l’interdiction d’arroser les golfs, y compris les greens ;
    • l’application des mesures de restriction d’eau prévues dans les arrêtés préfectoraux d’autorisation des installations classées (ICPE) ;
    • en cas de nécessité, l’interdiction de prélever peut être décidée par le préfet.

Pour les exploitants agricoles :
    • l’interdiction d’alimenter les canaux gravitaires sauf pour les prélèvements collectifs réalisés à partir de la Durance ;
    • l’irrigation des cultures est interdite même par des systèmes d’irrigation localisée (goutte à goutte, micro-aspersion, par exemple ) SAUF pour l’irrigation des cultures suivantes de 19 h à 9 h : semences, horticulture, maraîchage, cultures légumières, pépinières agricoles, jeunes plants de moins de 1 ans pour les cultures pérennes.

Il appartient aux usagers de poursuivre leurs efforts afin de limiter au strict nécessaire leur consommation d’eau.

Les mesures de restriction à respecter sont les suivantes :


A lire aussi : Vaucluse sécheresse 2022 (#1) : situation de crise pour les bassins du Lez provençal – Lauzon, de l’Aygues et de la Nesque

%d blogueurs aiment cette page :