1 - Actualités

Plateformes logistiques, la logique effrénée au gaspillage des terres

De par sa situation géographique le département de Vaucluse accueille de nombreuses plateformes logistiques. Nous aurions pu penser que « le monde d’après », celui qui nous promet des circuits courts plus conformes à nos attentes, ralentirait la consommation d’espaces dédiée à ces installations.

Un récent de l’AURAV (Agence d’Urbanisme Rhône Avignon Vaucluse) datant de 2019 nous informe que dans notre département près de 600 ha sont déjà consacrés à ces entrepôts, depuis Bollène avec 72 ha en passant par Couthézon, Sorgues 107 ha , Entraigues sur la sorgue 92 ha , Le Pontet , Cavaillon …(1)

On pourrait penser que ces installations, tolérables seulement quand elles sont strictement nécessaires et implantées sur des sols déjà artificialisés, correspondent à des projets économiques bien identifiés.

Or un rapide tour sur le net permet de s’apercevoir que beaucoup de ces sites ne sont occupés que très partiellement, une partie conséquente cherche preneur.

Ainsi sur un seul site dédié à la location on trouve plus de 250.000 m²  sur Bollène, 5.000 sur Vedène, 75.000 sur Cavaillon, 17.000 sur Orange…

Plus généralement et au-delà de ces exemples, ce serait donc  plus du tiers des superficies autorisées qui seraient toujours disponibles.

La logistique, d’abord une stratégie de spéculation foncière et immobilière

Alors comment doit-on apprécier le nouveau projet de 70.000 m² actuellement en enquête publique sur la commune de Bédarrides, où le promoteur définit lui-même le projet comme « un projet en blanc » c’est à dire sans réelle utilisation programmée, sans que l’investisseur n’ait été trouvé et les activités logistiques programmées. (Voir ici)

Un véritable gaspillage de terrains agricoles, de biodiversité, de qualité des paysages.

Il est urgent de se poser la question de la bonne utilisation des sites existants, avant d’en aménager de nouveaux. La question des friches industrielles, par exemple, reste entière.

Il est urgent d’organiser cette mobilisation du foncier pour éviter que de nouvelles constructions se fassent au gré des opportunités foncières proches des réseaux routiers.

France Nature Environnement Vaucluse milite pour la mise en place d’un véritable plan logistique départemental sur notre territoire afin d’éviter une dissémination des projets sur tout le territoire, sans aucune économie d’échelle, report multimodal ou synergies entre les pôles logistiques créés. Ce plan devrait également proposer une évaluation prospective des besoins en foncier logistique en Vaucluse.


(1) Foncier et plateformes logistiques en Vaucluse et dans le Delta Rhodanien – Atelier Logistique ARL -AURAV – 12/11/2019

%d blogueurs aiment cette page :