1 - Actualités

Ressources en eau : le Vaucluse placé en vigilance


Consulté pendant la dernière semaine d’avril, le comité départemental ressources en eau a demandé au préfet de Vaucluse de bien vouloir placer l’ensemble du département en situation de « vigilance sécheresse ».

Le contexte

Le Vaucluse n’a pas vécu « d’épisode cévenol » pendant l’automne 2020. Un soulagement, lorsque l’on pense aux drames générés par ces pluies diluviennes, très violentes, fortement localisées et concentrées dans le temps. Mais, en revanche, dans notre climat méditerranéen peu doué pour la demi-mesure, “pas d’orages” équivaut parfois à “pas de pluie du tout”.

Dans notre département, à un automne sec a succédé l’hiver le plus sec depuis 40 ans !

Le constat de la dégradation rapide de la situation hydrologique en Vaucluse s’est imposé. Nappes très basses et rivières « estivales » n’augurant rien de bon pour la suite, il était urgent de sensibiliser la population et de l’inciter à modérer sa consommation d’eau.

L’arrêté de vigilance sécheresse du 29 avril 2021

Il a fallu beaucoup d’humour au Préfet de Vaucluse lorsque l’arrêté de vigilance qu’il venait de signer le 29 avril 2021 a été salué de trois jours d’une pluie dense et continue ! Des précipitations quasi atlantiques, qui ont même réussi à pousser la Sorgue, pourtant bien basse, au déborder son verrou rocheux de Fontaine de Vaucluse !

La végétation capte entièrement les pluies de printemps et d’été, ce qui ne permet pas de mouiller les sols en profondeur ni, à fortiori, de recharger les nappes. En cette fin avril, on constate que le sol est humide sur plus d’un mètre de profondeur.

Mais il est notoirement connu que nos rivières vauclusiennes sont très réactives : elles s’emballent avec rapidité et se calment tout aussi vite. Sur la base de leur santé retrouvée au 30 avril, il est impossible de faire de prévisions à moyen terme.

D’autre part, on ne connait pas encore le résultat de toutes les mesures effectuées suite aux belles pluies du dernier week-end d’avril ni l’effet qu’elles ont eu sur les nappes phréatiques.

En conséquence, réuni autour du préfet le 4 mai, le Comité ressources en eau, malgré les chemins boueux et l’herbe verte des jardins, a maintenu l’ensemble des bassins du département en situation de vigilance . Il a également demandé un suivi renforcé sur l’évolution des indicateurs sécheresse, avec une attention particulière sur d’éventuelles difficultés d’alimentation en eau potable.

Pour mémoire,

Le seuil de vigilance permet d’informer l’ensemble du public et des usagers de l’eau afin qu’ils adoptent dès à présent, des comportements visant une gestion économe de la ressource en eau et de sa protection vis-à-vis des pollutions.

Les arrêtés préfectoraux sont consultables en ligne sur PROPLUVIA ainsi que sur le site de la Préfecture de Vaucluse.