1 - Actualités

Z.A.C. des Hauts Banquets : adoptée malgré l’opposition des citoyens

Malgré l’opposition des citoyens à l’artificialisation des Hauts Banquets à Cavaillon, la Communauté d’Agglomération Luberon Monts de Vaucluse a validé le projet de Z.A.C.

Ce 10 décembre 2020, le conseil communautaire a voté l’adoption du projet par 51 voix POUR et deux abstentions.

Une surface de plancher prévisionnelle de 145000 m²

La consultation publique, clôturée le 19 novembre, avait pourtant recueilli plus de 120 contributions, quasi unanimement défavorables. (lire notre article précédent sur ce sujet)

Il n’en a été tenu aucun compte. Les élus porteurs du projet semblent croire que lorsque l’on artificialise des terres pour y installer des structures plus ou moins agro-alimentaires, ce n’est pas de l’artificialisation.

Pour mémoire, l’artificialisation des sols « consiste à transformer un sol naturel, agricole ou forestier, par des opérations d’aménagement pouvant entraîner une imperméabilisation partielle ou totale, afin de les affecter notamment à des fonctions urbaines ou de transport (habitat, activités, commerces, infrastructures, équipements publics… ». Ce phénomène est aujourd’hui l’une des causes premières du changement climatique et de l’érosion de la biodiversité.

C’est le ministère de la transition écologique, lui-même, qui le confirme sur son site :

L’artificialisation des sols, conséquence directe de l’extension urbaine et de la construction de nouveaux habitats en périphérie des villes, est aujourd’hui l’une des causes premières du changement climatique et de l’érosion de la biodiversité. …/… En France, entre 20 000 et 30 000 hectares sont artificialisés chaque année. Cette artificialisation augmente presque 4 fois plus vite que la population, et a des répercussions directes sur la qualité de vie des citoyens mais aussi sur l’environnement.

Les conséquences sont dramatiques « Accélération de la perte de biodiversité, réchauffement climatique, amplification des risques d’inondations,réduction de la capacité des terres agricoles à nous nourrir, accroissement des dépenses liées aux réseaux, amplification de la fracture territoriale »

Lorsque nous subirons l’une ou l’autre de ces conséquences, l’un de nos élus écrira peut-être, à l’instar de Guillaume II, « Ich habe es nicht gewollt » (trad.: “Je n’ai pas voulu cela”).

POUR COMPLÉTER CET ARTICLE

Faubourg Promotion, l’aménageur de cette zone Natura’Lub à Cavaillon, a obtenu le label « Parc +, Parc Engagé ». Celui-ci correspond à une initiative locale, pilotée par la Région PACA, pour encourager la réalisation de programmes vertueux, sous le contrôle d’experts (membres de l’Ademe, de la Dreal…). (lire plus)