1 - Actualités

Consultation publique ZAC des Hauts Banquets

Appel à participation à la consultation publique

La consultation publique sur la ZAC des Hauts Banquets à Cavaillon se termine le 19 novembre 2020 à 17h.

Ce projet de l’agglomération Luberon Monts de Vaucluse supprime de manière irréversible des terres agricoles irriguées et engendre de graves menaces sur l’environnement.

Avec le collectif « Sauvons nos terres », FNE Vaucluse vous invite à vous mobiliser contre cette énième zone d’activité.

Prendre connaissance du dossier

Vous pouvez consulter le dossier complet via le site internet de Luberon Monts de Vaucluse ou en vous rendant sur place, à son siège social (315 Avenue Saint Baldou 84300 CAVAILLON.
Heures d’ouverture au public : du lundi au vendredi de 8h30 à 12h00 et de 13h30 à 17h00).

Si vous deviez ne sélectionner qu’un document, choisissez le doc 13 qui reprend les recommandations de la Mission Régionale d’Autorité Environnementale (MRAE).

CONSEIL du collectif SNT 84

Le coup de pouce de « Sauvons nos terres 84»

D’autre part, le dossier complet étant très complexe, le collectif “Sauvons nos terres 84” a produit une analyse très argumentée, mettant en lumière les impacts négatifs de ce projet, tel qu’il est présenté par l’agglomération Luberon Monts de Vaucluse.

Nous vous conseillons de ne pas copier littéralement le texte.

Merci de reformuler votre avis.

Vos observations auront d’autant plus de valeur qu’elles reflèteront vos convictions et vos intérêts. 

CONSEILS du collectif SNT 84

Comment et à qui adresser votre contribution ?

  • par écrit, sur le registre à la disposition du public au siège de l’agglomération Luberon Monts de Vaucluse, 315 Avenue Saint Baldou 84300 CAVAILLON.
    Heures d’ouverture au public : du lundi au vendredi de 8h30 à 12h00 et de 13h30 à 17h00

Votre avis compte pour l’avenir de notre territoire.

Merci d’informer par e-mail « Sauvons nos terres 84 » de votre démarche.

SUR LE MÊME SUJET

“Course à l’artificialisation en Vaucluse”

“Terres agricoles en danger, les associations se mobilisent”