1 - Actualités

La « gestion adaptative », autorise la chasse d’espèces menacées

Un projet de décret du ministère de la transition écologique et solidaire est soumis jusqu’au 3 mars à une consultation publique concernant les oiseaux chassables qui seront soumis à la « gestion adaptative».

La barge à queue noire, le courlis cendré, la tourterelle des bois et le grand tétras, espèces mentionnées dans le projet de décret sont toutes les quatre en mauvais état de conservation et inscrites sur la liste rouge des espèces menacées. La France est le dernier pays d’Europe où la barge à queue noire et le courlis cendré sont encore chassés !

Or, au lieu de les classer comme des espèces protégées, ou à défaut, de décréter un moratoire sur leur chasse, le ministère veut les soumettre à la « gestion adaptative » qui consisterait à poursuivre leur chasse en fixant des quotas annuels. La gestion adaptative est un concept issu d’Amérique du Nord, où elle s’applique exclusivement à des espèces chassables en bon état de conservation, non à des espèces menacées comme ici. Sous couvert de gestion adaptative, les chasseurs français entendent poursuivre coûte que coûte la chasse d’espèces qui nécessiteraient une protection complète.

De plus, la justice a reconnu à plusieurs reprises que la chasse de ces espèces n’était pas justifiée, au vu du déclin de leurs effectifs. Ainsi, le Conseil d’Etat a suspendu l’an dernier la chasse du courlis cendré, malgré la mise en place de quotas. Les tribunaux administratifs ont annulé des dizaines d’arrêtés préfectoraux autorisant la chasse du grand tétras dans les Pyrénées.

En Vaucluse, département qui se distingue déjà par l’autorisation de la chasse à la glu, nous devons nous mobiliser et participer à la consultation : avant le 3 mars sur la page web de la consultation afin de faire savoir notre avis défavorable à ce projet et demander que ces quatre espèces menacées bénéficient d’un moratoire sur leur chasse.