1 - Actualités

Municipales 2020 : Communiqué de Presse FNE PACA

Le mouvement FNE Paca (250 associations, 21 000 adhérents) interpelle les candidat.e.s aux élections municipales de mars 2020 : 10 questions sont posées sur les enjeux fondamentaux de la transition écologique.

Municipales 2020 : 10 questions aux candidat.e.s sur la transition Écologique

Sur la base d’un cahier de priorités d’actions, nous invitons les citoyens à questionner leurs candidat.e.s sur la réalité de leur projet environnemental.

L’écologie n’est pas une option et « verdir » n’est pas agir à la source

A l’approche des élections, nous voyons fleurir des actions dites « écologiques » que nous ne pouvons considérer sérieusement. Par exemple, planter des arbres alors que l’on continue de bétonner. Ou prôner l’agriculture en ville et faire disparaitre des terres agricoles. Ou encore, encourager la voiture individuelle électrique et abandonner les transports collectifs et les mobilités actives, etc.
L’urgence environnementale est au cœur des enjeux sociétaux. La protection de l’environnement constitue l’une des principales attentes des citoyens vers leurs élus locaux.
Aussi, pour FNE, l’écologie doit être le fil conducteur des programmes politiques, de l’aménagement du territoire à la prévention et la gestion des déchets en passant par l’amélioration de la qualité de l’air.

Pour en finir avec la prose, FNE propose !

Depuis plusieurs années, FNE est force de propositions. Sur 10 domaines clefs, elle propose des priorités d’actions à mettre en œuvre d’urgence telles que :
• L’instauration de zones agricoles protégées qui intègrent les trames verte, bleue, noire au sein des documents d’urbanisme. Ceci pour stopper la dégradation des milieux et lutter contre l’étalement urbain ;
• La réduction de la pollution de l’air par une offre performante en matière, d’une part, de transports collectifs performants et, d’autre part, de voies dédiées aux mobilités actives ;
• Protéger les espaces naturels et espèces sauvages. Cela passe par l’interdiction de l’utilisation des pesticides aux abords des habitations. Mais aussi par le rétablissement des continuités écologiques ;
• La mise en place, notamment, de la collecte des bio déchets pour réduire tous les déchets. Ainsi que l’instauration d’une politique de tarification incitative.

Avec son réseau d’experts, FNE a élaboré un cahier des priorités sur 10 thématiques (démocratie participative, déchets, mobilités actives, qualité de l’air, alimentation saine et locale, pesticides, eau et milieux aquatiques, artificialisation des sols, transition énergétique, biodiversité).
Ce cahier des priorités sera déployé sur l’ensemble de la région Provence-Alpes-Côte d’azur grâce au maillage territorial des fédérations départementales, dont FNE Vaucluse.

%d blogueurs aiment cette page :