1 - Actualités

Bilan vauclusien du World CleanUp Day

Photo Vincent Thomann, SMAEMV

Quelques dizaines de personnes assistaient à cette soirée de bilan vauclusien 2019 de la Journée mondiale pour une planète propre (« World CleanUp Day du 21 septembre dernier). Autour de Guy Moureau, maire d’Entraigues, qui avait mis la salle des fêtes de sa commune à disposition, de Christian Mounier, vice président du Conseil départemental en charge de l’agriculture et de l’environnement et d’Adrien Morénas, député de la 3ème circonscription de Vaucluse, étaient présents quelques élus, nos partenaires du SMAEMV et des Chevaliers de l’Onde, les associations qui, fidèlement, envoient des contingents de petites mains à chaque action de nettoyage et beaucoup de nouvelles têtes, citoyens et associations désireux de s’investir d’avantage.

C’est devant ce public attentif qu’Alain Aubaud, président de FNE Vaucluse et Marine Debreuil, chargée de mission pour le WCUD ont présenté les chiffres de cette action 2019 qui, du fait de sa mobilisation exceptionnelle, a valu au Vaucluse un trophée pour sa place sur le podium français.

Le chiffre de 36 communes participantes masque une triste réalité que le président de FNE Vaucluse, a dû, une fois encore, souligner : le peu d’implication de la majorité des maires vauclusiens dans la gestion des déchets et dans nos opérations « de rattrapage » ! En revanche, la participation d’un millier d’enfants est porteuse d’espoir et encourage à persévérer.

Guy Moureau a pour sa part insisté sur la nécessité et l’efficacité de la persévérance, évoquant un quartier de sa commune, autrefois lourdement impacté par les décharges sauvages et les constructions illégales, retrouvant année après année sa beauté naturelle.

Adrien Morénas a rappelé les actions gouvernementales en cours, en faveur d’une meilleure gestion de certains déchets, mais il a aussi insisté sur la nécessité de pérenniser les actions de nettoyage et de les multiplier dans un but pédagogique.

Christian Mounier, grâce à sa double casquette de maire de Cheval Blanc et de Conseiller départemental, a longuement évoqué la complexité du problème, depuis l’incivilité de ceux qui jettent leurs déchets à côté des poubelles, jusqu’aux efforts pour (enfin !) amener le département à étudier l’uniformisation de la prise en charge des déchets, en passant par le monopole dont bénéficie actuellement Suez. Il a rappelé son engagement auprès des associations qui œuvrent pour un Vaucluse propre et précisé les aides qui pouvaient leur être apportées. Il s’est aussi engagé à réunir avec lui, autour d’une même table, les associations, le conseiller départemental chargé des voieries, et toute personne utile, afin de réfléchir au problème de la dispersion et de l’émiettement des déchets lors du fauchage des accotements.

« Ya pu qu’à » … Parce qu’à FNE Vaucluse, notre rêve n’est pas de collectionner les trophées, mais bien de se dire, qu’un jour, le « World CleanUp Day » n’aura ici plus de raison d’être !