1 - Actualités

L’Etat préfère les chasseurs à la biodiversité

© 30 millions d’amis

La chasse à la glu est une spécificité des départements de la région Sud-paca : Alpes-de-Haute-Provence, Alpes-Maritimes, Bouches-du-Rhône, Var et Vaucluse.
Par un arrêté du 2 septembre, ((Cf. Arrêté du 2 septembre 2019 relatif à l’emploi des gluaux pour la capture des grives et des merles noirs destinés à servir d’appelants, dans le département du Vaucluse pour la campagne 2019-2020) le préfet de Vaucluse vient de renouveler l’autorisation de cette technique ancestrale ayant pour but de capturer des oiseaux, grives et merles qui, maintenus en cage « appelleront » leurs congénères et les attireront à portée de fusil.

Au prétexte que cette chasse « traditionnelle » ne tue pas tous les oiseaux englués (de très nombreux chasseurs témoignent en off qu’il y a une casse importante), elle est reconduite d’année en année par les préfets.
Rien qu’en Vaucluse, la capture de 15 600 oiseaux est autorisée, et les chasseurs se plaignent de ce quota trop restrictif !

FNE Vaucluse soutient le cri d’alarme de la LPO PACA, qui rappelle que la chute du nombre des passereaux est dramatique, et adhère à l’opinion de Philippe Bonnoure, administrateur en charge du dossier : “On nous dit que les autres espèces des passereaux qui ne font pas partie de la liste à prélever, mais qui sont quand même capturés, sont nettoyés de la glu et relâchés. Mais dans les faits, ils perdent des plumes, volent de travers et ne peuvent plus se nourrir. C’est un réel problème à notre époque, où on voit dans tous les rapports que la chute des passereaux est très importante.”