2 - Avis et Communiqués

Les parcs naturels régionaux ne sont pas des circuits motos.

L’avènement du parc naturel régional du Mont Ventoux est l’occasion pour les clubs motocyclistes du département d’une vaste campagne de promotion de leur sport et de revendication d’une pratique non entravée.
Dans la presse sont évoqués « une discrimination de circulation envers les motos et les passionnés de loisirs motorisés » et « un favoritisme envers le cyclisme » (La Provence du 30 juin 2019, pour ne citer que le dernier article en date)

Il nous revient que, lors d’un Copil du projet de parc, Monsieur François, sous-préfet de Carpentras, avait du faire une mise au point très ferme, évoquant qu’un parc ne pouvait être un espace dans lequel s’appliqueraient moins de contraintes que dans le reste du territoire ; donc que les différentes limitations à la circulation s’exerceraient dans le parc. Comme ailleurs !

Le Ventoux n’est pas une butte artificielle, posée dans le paysage provençal pour que certains s’éclatent, d’autres testent leurs limites, d’autres enfin disposent d’un belvédère.
La montagne est une merveille naturelle que nous devons partager et préserver. Même au prix de certaines limites.

Agréée au titre de la protection de l’environnement, FNE Vaucluse reconnait volontiers que, selon les endroits, elle préfère :
– les vélos aux véhicules motorisés, plus lourds, plus polluants et plus bruyants,
– les marcheurs aux cyclistes, parfois indisciplinés et envahissants
– et qu’il nous arrive de souhaiter que certains lieux soient préservés de toute présence humaine…

Mais nous appelons tous les amateurs de nature et de sports de nature à participer à la préservation des milieux et à leur connaissance, ainsi qu’à la mise en place d’un partage d’autant plus intéressant qu’il sera librement consenti et permettra à la nature respectée de se déployer dans toute sa beauté..

%d blogueurs aiment cette page :