1 - Actualités

Succès d’assistance pour “Le temps des forêts”

La projection du film “Le temps des forêts”, organisée le 26 octiobre par FNE Vaucluse et plusieurs de ses associations adhérentes (La Nesque Propre, Les Sorgues Vertes, Le Comité Ecologique Comtat Ventout, CINEA84, les Garrigues de Mazan et de la Lègue de Carpentras) au cinéma Le Rivoli de Carpentras a connu un beau succès.

Ce film documentaire choc évoquant la mal gestion de la forêt française a passionné l’assistance qui a posé de nombreuses questions à François-Xavier Drouet, le réalisateur présent.

Au cours du débat qui a suivi le film, François Xavier Drouet a mis en cause le choix de France Nature Environnement, de soutenir le « Pan European Forest Certification » (PEFC) et de participer à son CA.

Nous publions ici le dernier article (23 octobre 2018) de FNE. Pour tous ceux qui s’interrogent sur la politique du mouvement en matière forestière, nous y relevons : ” S’informer est le premier pas de l’action. Nous vous invitons à découvrir le film Le temps des forêts, diffusé au cinéma depuis le 12 septembre : il illustre les effets de pratiques industrielles qui tiennent davantage de l’agriculture intensive que de la gestion d’un écosystème aussi complexe et riche que la forêt. Ces pratiques existent, nous les dénonçons depuis des décennies et leur développement fait peser des risques lourds sur l’avenir des forêts. Mais le film ne se contente pas de cela. Il montre que d’autres méthodes existent et ont fait leurs preuves sur le terrain, conciliant le respect des forêts et de ses habitants avec l’intérêt économique du propriétaire, de l’industrie du bois et, plus globalement, de l’économie dans les territoires. Nous sommes convaincus de la nécessité que ces modèles (futaie irrégulière, couvert continu, diversité d’arbres, maintien du sous-étage, etc.) deviennent la norme. Sur ce point, tout est question de volonté politique et d’accompagnement vers la transition des pratiques, car les références techniques existent.” (lire la position de FNE ICI : Gestion des forêts, le modèle français mérite un nouveau souffle”)