1 - Actualités

Le Préfet réunit le 1er comité sécheresse de Vaucluse

Le département de Vaucluse a subi en 2017, un très important épisode de sécheresse, nécessitant une prolongation exceptionnelle des mesures de restriction de l’usage de l’eau jusqu’au 31 décembre.

Afin d’envisager toutes les éventualités, Monsieur Moraud, préfet de Vaucluse a réunit dès ce 13 mars 2018, le comité sécheresse de Vaucluse. En voici le compte rendu, établi par Gilles Blanc de la DDT

Après un hiver et un printemps globalement secs, notre département a connu durant l’automne, le plus bas niveau de pluie jamais observé ces cinquante dernières années entraînant un déficit pluviométrique cumulé de près de 350 mm. Cet épisode persistant de sécheresse a généré la mise en assec de très nombreux cours d’eau avec un fort impact sur la faune piscicole nécessitant la mise en application de plusieurs arrêtés préfectoraux d’interdiction de pêche.

Des problèmes d’alimentation en eau potable ont été constatés sur plusieurs communes (Fontaine de Vaucluse, plateau de Sault) ainsi que d’importants impacts sur la production agricole avec des pertes estimées en moyenne de 20% sur la vigne, pertes pouvant atteindre en moyenne 50% sur les prairies et cultures fourragères en secteur non irrigable.

Afin de faire le point sur l’évolution de la situation depuis le 1er janvier, Jean-Christophe MORAUD, Préfet de Vaucluse, a réuni le 13 mars dernier, le premier comité sécheresse de l’année 2018.

Depuis le début de l’année, on note une évolution favorable grâce aux pluies soutenues du mois de janvier et surtout celles observées depuis le 1er mars largement excédentaires aux normales saisonnières. Les rivières du département ont profité de ces apports pluvieux, leur permettant de retrouver des débits normaux pour la saison. Le fort taux d’enneigement constaté sur les massifs alpins est également un élément très positif pour nos deux principaux cours d’eau que sont le Rhône et la Durance.

Cependant, la résorption des déficits hydrométriques cumulés sur les deux dernières années n’est pas encore atteinte. Les nappes phréatiques ainsi que la réserve en eau des sols en profondeur présentent toujours un niveau anormalement bas pour la saison.

La situation reste en conséquence très fragile en Vaucluse, celle-ci restant liée aux conditions climatiques qui seront observées lors des prochains mois.

Dans ce cadre, le Préfet de Vaucluse rappelle à tous la nécessité permanente d’économiser nos ressources en eau et ce quel qu’en soit l’usage (eau potable, industrie, agricole ou domestique).

Une attention soutenue continuera d’être apportée par les services de la préfecture sur l’évolution de la situation.

%d blogueurs aiment cette page :