1 - Actualités

Sécheresse exceptionnelle en Vaucluse

Le Vaucluse connaît en ce début d’automne la poursuite de conditions de sécheresse exceptionnelles. Le déficit pluviométrique sur les 5 derniers mois est le plus important jamais constaté depuis 1871. A titre d’exemple, sur la région d’Avignon, ce déficit atteint près de 90% entre juin et octobre 2017 avec seulement 35 mm de pluie alors que la pluviométrie normale pour cette période est de 300 mm. Le précédent record de sécheresse de 78 mm observé de juin à octobre 1989 est donc malheureusement battu.
Dans un contexte de températures exceptionnellement douces pour la saison, la prolongation des conditions de la sécheresse devient très préoccupante pour la préservation de l”état des réserves en eau et des milieux aquatiques mais également pour la végétation et les espaces agricoles.
Les bassins de la Durance-nappe d’accompagnement, Sorgues, Lez, Aygues, Ouvèze, Sud-Ouest du mont Ventoux, Nesque, Calavon, Sud-Luberon et Meyne sont déjà classés en situation d’alerte renforcée, et ce jusqu’au 31 octobre 2017. Aujourd’hui, malgré une baisse globale des prélèvements, il apparaît nécessaire de poursuivre les efforts d’économie d’eau engagés depuis le mois de juin.
Après une nouvelle consultation du comité départemental « sécheresse » (dont FNE Vaucluse fait partie) le 27 octobre 2017,  le Préfet de Vaucluse a décidé,
par arrêté préfectoral du 2 novembre 2017,  de prolonger jusqu’au 30 novembre 2017 les mesures de restriction de l’usage de l’eau sur l’ensemble des bassins actuellement classés en situation d’alerte renforcée
. Seul le bassin du Rhône resterait maintenu en vigilance.

Pour mémoire, les mesures de restriction portent sur :

  • l’interdiction de prélever et d’irriguer de 8 h à 20 h, à l’exception de la micro-aspersion, du goutte à goutte, des cultures en godets, des semis et jeunes plantations,
  • l’interdiction totale d’arroser les pelouses, y compris pour les particuliers, les espaces verts et sportifs de toute nature, à l’exception des fleurs et potagers qui ne peuvent l’être que de 20h à 8h,
  • l’interdiction totale de remplir les piscines existantes, seule la mise à niveau nocturne étant autorisée,
  • l’interdiction d’arroser les terrains de golf, à l’exception des greens et départs, qui ne peuvent l’être que de 20 h à 8 h,
  • l’interdiction de laver les voiries, sauf impératif sanitaire localisé,
  • l’arrêt des fontaines sauf celles en circuit fermé,
  • l’obligation de réduction des consommations d’eau est portée à 30 % pour les activités industrielles et commerciales .
  • Est maintenue l’interdiction de laver les véhicules en dehors des stations de lavage, à l’exception des obligations réglementaires (véhicules sanitaires ou alimentaires), techniques (bétonnières…) et liées à la sécurité.
  • Sur les bassins reconnus en déficit chronique (Lez, Aygues, Ouvèze, Calavon, Sud-Ouest du Mont Ventoux) l’obligation de réduction est maintenu à 30 % pour les prélèvements d’eau agricoles.

Un point régulier sur l’évolution de la situation sera réalisé. En cas de retour à une situation hydrologique normale avant le 30 novembre, les mesures de restriction pourront être réduites ou suspendues.

Le Préfet fait appel à la poursuite de la vigilance et du civisme de chacun pour mettre en application ces mesures et réduire sa consommation d’eau.