1 - Actualités

Aimez-vous Bloom ?

Nous on aime, donc on fait connaître …Mais peut-être soutenez vous déjà cette association qui s’est choisi pour mascotte un improbable habitant des profondeurs océanes.

Après HUIT ANS de bataille quotidienne, Bloom vient de gagner son combat : l’Union européenne vient d’adopter l’interdiction du chalutage profond, la technique de pêche la plus destructrice de l’histoire !

Si l’existence de Bloom vous a échappé, voici quelques pistes :
L’association a été créée en 2004 dans le but de sensibiliser à la protection des écosystèmes marins, principalement des grands fonds et des espèces menacées.
Son combat principal : mettre fin au chalutage profond, en raison des risques majeurs que cette méthode de pêche représente pour la ressource halieutique.
Trois industriels français sont montrés du doigt : Euronor à Boulogne-sur-Mer, Dhelemmes à Concarneau, et surtout la Scapêche, flotte d’Intermarché à Lorient, principale flotte de pêche profonde en France. Bloom estime que la Scapêche réalise actuellement jusqu’à 86 % des captures d’espèces profondes en France
Le deuxième objectif principal de Bloom est la promotion de la pêche durable, visant à ne pas surexploiter la ressource
L’association fait l’objet d’une entrée Wikipédia

Pourquoi on aime ?
On peut habiter le Vaucluse et s’intéresser à la préservation des fonds marins. Sur site, cet intérêt ne trouve guère à se concrétiser : en fait de profondeur, notre mythique Fontaine de Vaucluse ne peut s’aligner, et dans l’étang salé de Courthéson, il n’y a pas toujours assez d’eau !
Difficile, dans ces conditions, pour une fédération dont l’action se doit d’être départementale, de consacrer du temps à cette thématique.

C’est là qu’intervient Bloom : non seulement l’association cible ce point très précis de protection de la biodiversité, mais elle mène des actions médiatiques, propres à sensibiliser les citoyens et les décideurs, et propose littéralement des outils « clés en main » pour que l’on puisse s’associer à son action.

C’est ainsi qu’en novembre 2013, nous avons reçu une proposition de pétition avec d’extraordinaires explications sous forme de BD par la dessinatrice Pénélope Bagieu :
http://www.penelope-jolicoeur.com/2013/11/index.html. Impossible après cela de rester insensible au scandale de la pêche en eau profonde. Nous avons signé, forcément, accompagnés de quelques neuf cent mille autres signataires !

En juillet 2015, Bloom nous sollicite à nouveau : le Luxembourg, qui assure la présidence de l’UE, inscrit le règlement pêche profonde parmi les priorités de son agenda et propose aux Etats membres d’interdire une fois pour toutes le chalutage au-delà de 800m de profondeur. Pour tenter de convaincre Ségolène Royal de ne pas s’opposer encore, au nom de la France, à cette interdiction (vous avez lu la BD de Pénélope, donc vous savez la très glorieuse attitude de notre gouvernement dans ce dossier…), il nous est proposé d’écrire. Le modèle de lettre est joint au courrier de Bloom. Un « copié-collé » et 1 clic plus tard, la lettre est partie. 30 secondes pour les fonds marins : grâce à Bloom, le rapport temps/bonne conscience est imbattable !

L’efficacité n’est malheureusement pas au rendez vous et la France réussit à faire barrage à cette nécessaire interdiction. En mars 2016, les discussions autour de la loi biodiversité offrent un nouveau créneau. Bloom en profite pour proposer des courriers à destination de messieurs Bruno Leroux et Christian Jacob, respectivement présidents des groupes socialiste et UMP à l’Assemblée Nationale.

Pendant que les députés atermoient, Intermarché s’aperçoit que son image commence à souffrir. Les Mousquetaires prennent l’initiative d’annoncer que leur flotte arrêtera totalement la pêche profonde au plus tard en 2025. Un peu lointain, mais mieux que le rien qui prévalait !

Aujourd’hui Bloom s’attaque à la surpêche, âprement défendue par des lobbies industriels. Dernier épisode : faire savoir partout que Ray Hilborn, le scientifique qui explique dans ses tournées internationales que la surpêche est un mythe, vient d’être pris la main dans le financement par les dits lobbies. Vous avez dit « bizarre » ?

Dans la logique de ces actions, une nouvelle pétition est lancée, réclamant plus de transparence dans les actions des lobbies : “Stop à la lobbytomisation de nos décideurs” et le message de victoire arrive enfin, ce jeudi 30 juin 2016 !

Si comme nous, maintenant vous aimez Bloom, vous pouvez les découvrir, et même les soutenir, en VO