6 - Docs utiles

Réseau de suivi des eaux souterraines du Vaucluse : le rapport du BRGM

Les eaux souterraines occupent une place importante sur le département du Vaucluse, avec plus de 70 captages d’eau potable collectifs (AEP). Les aquifères abritent des nappes qui peuvent être très productives mais également fortement vulnérables vis-à-vis des pollutions et soumises à de nombreux prélèvements. Dans le cadre du futur SDAGE1 2016-2021, des masses d’eau souterraine ont été définies comme stratégiques pour la préservation de l’alimentation en eau potable actuelle mais aussi future des populations.

Le Conseil Général, soucieux de préserver cette ressource en eau souterraine primordiale pour les besoins en eau potable, a décidé de réaliser une étude de faisabilité de mise en place d’un réseau de suivi des eaux souterraines sur le département.

Le projet a été confié au BRGM (Bureau de recherches géologiques et minières) dans le cadre d’une convention de recherche et développement partagés, au sein de laquelle l’Agence de l’Eau Rhône Méditerranée Corse et le Conseil Régional Provence-Alpes-Côte d’Azur sont également partenaires. (voir notre article sur la mise en place)

L’objectif du réseau de suivi départemental des ressources en eau souterraine que souhaitait mettre en place le Département du Vaucluse au lancement de l’étude était multiple et portait sur les points suivants :
– Préservation de la ressource vis-à-vis des pressions actuelles/futures
– Amélioration de la connaissance
– Complémentarité avec les réseaux existants.

Au lancement de l’étude, les principales ressources d’eau souterraine présentes sur le département étaient identifiées mais il n’y avait pas de vision claire sur les priorités de suivi quantité/qualité à mettre en place tout en tenant compte des réseaux de surveillance quantitatif ou qualitatif des eaux souterraines existants..
18 points de suivi ont été proposés : 12 pour le suivi quantitatif (niveau piézométrique) et 6 points pour le suivi qualitatif (état chimique). Chaque point a fait l’objet d’une fiche descriptive détaillée et illustrée.

Afin d’aider le Conseil Départemental à suivre le réseau, un appui technique pour aider à la mise en place de l’acquisition des données pourra être apporté par le BGRM ; il pourra comprendre également un volet formation portant sur les notions de base en hydrogéologie appliquées aux aquifères du Vaucluse, ainsi que sur la gestion d’un réseau de suivi quantité (mais aussi qualité) des eaux souterraines (métrologie, suivi, saisie des données, éléments de base pour l’interprétation des données…).
Le réseau départemental a été proposé dans un objectif de complémentarité avec les réseaux existants. Cette démarche s’inscrit dans la mise en place d’un métaréseau départemental quantité mais aussi qualité qui permettra d’utiliser toutes les données disponibles sur les masses d’eau souterraine.

Rapport complet du BRGM

%d blogueurs aiment cette page :