1 - Actualités

Transports : le gouvernement rate le coche !

Après le report définitif du péage de transit, les espoirs de changement s’étaient reportés sur la loi de transition énergétique. Malheureusement «Le projet de loi ne comporte toujours pas d’objectif chiffré en ce qui concerne le report vers le transport ferroviaire ou fluvial, seul changement fondamental permettant de faire des économies d’énergie dans le domaine des transports » déplore Michel Dubromel, responsable du dossier Transports à FNE. «Pour réduire les consommations liées aux transports, ce n’est pas la généralisation de la voiture électrique qui changera la donne mais bien un nouveau modèle de mobilité.», ce qui amène Denez l’Hostis à renchérir « La suppression de l’ecotaxe est l’illustration parfaite d’une volonté de ne surtout rien changer au modèle actuel dès lors que cela porte atteinte aux intérêts de quelques lobbies»

Les députés EELV de l’assemblée, ont tout de même réussi à faire voter, contre l’avis de la Ministre, un amendement (Amendement N°2161), proposant que les entreprises de plus de 50 salariés situées en zone couverte par un PPA mettent en œuvre un plan de mobilité pour optimiser les déplacements liés à leurs activités professionnelles, en particulier ceux de leur personnel.

La région PACA est concernée par 4 Plans de Protection de l’Atmosphère : Bouches-du-Rhône, Alpes-Maritimes du Sud, Agglomération de Toulon, Agglomération d’Avignon. Selon la Loi LAURE, les PPA sont obligatoires dans les agglomérations de plus de 250 000 habitants et dans les zones où il y a un dépassement ou un risque de dépassement des normes de qualité de l’air. Elaborés sous l’autorité des Préfets de département, ils définissent les principales mesures préventives et correctives à prendre pour réduire les pollutions atmosphériques dans la durée.

Le plan de mobilité (PDM) doit évaluer l’offre de transport existante et analyser les déplacements professionnels liés à l’entreprise. Afin d’optimiser ces déplacements, il doit comporter un programme d’actions qui peut promouvoir les moyens de transport alternatifs à la voiture individuelle mais aussi agir sur l’organisation du travail ou la logistique. Un plan de financement et un calendrier de réalisation des actions devront également être prévus.
“En optimisant l’offre disponible en transports collectifs, les plans de mobilité sont une solution efficace, ne nécessitant pas la création de nouvelles infrastructures”, ont plaidé les auteurs de l’amendement.

Si l’amendement est maintenu par le Sénat, les plans de déplacement d’entreprise (PDE) seront obligatoires à partir de 2018.

Quelques mesures issues de démarches PDE :
– communiquer sur les accès en transports en commun, acquérir des vélos de service,..
– favoriser le télétravail
– faire la promotion du covoiturage,

Dans notre département, signalons l’existence d’un blog intéressant, écomobilité en Vaucluse,  et d’une association originale « roulons à vélo » pour laquelle FNE Vaucluse a eu un coup de coeur