4 - Actions de sensibilisation

Succès du rassemblement du 9 octobre

C’est une foule nombreuse, ponctuée d’écharpes tricolores, qui s’est rassemblée hier jeudi 9 octobre, devant la gare de Coustellet. Des centaines de personnes ont répondu à l’appel d’Olivier Florens, vice-président du Conseil général, du collectif Vaucluse sans gaz de schiste, de FNE Vaucluse et de ses associations membres, du Conseil des associations, de Lubéron Nature….

Peu de prise de parole, mais convergeant toutes vers la nécessité d’une extrême vigilance :

Olivier Florens insistait sur le fait que “Même si les récentes prises de position de Mme Royal se veulent rassurantes, des zones d’ombre persistent sur le permis Calavon. Le gouvernement nous a trop habitués à des revirements de situations pour croire qu’un simple tweet ou un courrier peuvent changer des enjeux qui se chiffrent en milliards d’euros. Le ministre d’aujourd’hui ne sera peut-être pas le même demain. Et l’un d’eux aura peut-être un jour à signer un tel permis si Téthys Oil gagne ses recours devant les tribunaux”, et rappelait que le Luberon ne saurait être une exception à une règle dont les contours restent encore très flous : “Si le projet de permis Calavon semble être retoqué par le gouvernement, qu’en est-il des mêmes types de permis délivrés dans d’autres départements français ? L’intérêt général ne peut être ainsi discriminatoire : ce qui vaut pour un site classé vaut aussi pour l’ensemble des régions et terroirs de ce pays”.

Jean-Paul Bonneau appelait à une veille citoyenne de tous les instants : la consultation du public étant, envers et contre tout, menée à son terme par le ministère de l’Environnement, il ne suffira plus que d’une signature au bas d’un arrêté pour que les permis soient autorisés !

Quant à Jean-Luc Robinet, au nom du collectif, il lançait le recrutement des vigies, et prenait plaisir à faire scander à la foule que « les gaz de schiste (c’est) ni ici, ni ailleurs, ni maintenant, ni demain »

La soirée devait se terminer par une opération de tractage et par la projection, organisée par AERE, du film “No Gazaran”