1 - Actualités

Que se passe-t-il à super U ?

Alors que les négociations actuelles mettent en évidence les pressions dont sont victimes les producteurs, obligés par la grande distribution de baisser leurs prix, FNE Vaucluse témoigne : dans leur course au profit, certaines enseignes ne respectent pas d’avantage le cadre de vie, le consommateur ou l’environnement.

Illustration avec Super U en Vaucluse :

En raison de la politique de prédation foncière de l’enseigne, ces dernières années, à Puyvert dans le Lubéron, nous évitions toute fréquentation des magasins de la chaîne. Il n’en restait pas moins, chez certains, un arrière fond de, culpabilité : n’avions nous pas généralisé un peu vite ce qui n’était peut-être qu’une dérive locale ?

Le 17 septembre 2014, un article de « 20 minutes », s’appuyant sur une vidéo de l’association de défense des animaux L214, montrait dans quelles conditions sordides vivent les poules fournissant des œufs vendus sous la marque Super U. Selon Thierry Desouches, responsable des relations presses de Système U, il n’y aurait pas là matière à interrompre les approvisionnements en œufs du groupe (si la loi est respectée, ce que Système U n’a pas vérifié !), la responsabilité de cet état de fait incombe au consommateur « quelqu’un qui souhaite consommer un œuf issu d’une poule élevée dans des conditions plus dignes peut le faire, mais nous refusons de choisir pour le consommateur.»

Le samedi 4 octobre, lors d’une opération de nettoyage des abords du canal de Vaucluse, organisée par l’association Les Chevaliers de l’Onde, l’arrivée des bénévoles sur le parking de Gromelle (entre Vedène et Saint Saturnin, Vaucluse) a provoqué une débandade de rats. Ce qui paraissait être un tas d’ordures, était un plein chargement de denrées périmées « bennées » en pleine nature ! (Cf. le témoignage du journaliste de La Provence). Des bananes par cartons entiers, des friandises, des plaquettes de yaourts et fromages blancs « bio » faisaient le régal des rats.
Les emballages plastiques restants étaient tous siglés Super U.

La faute aux consommateurs ?

Une chose est désormais certaine ; nous allons suivre le conseil de monsieur Desouches et choisir d’aller faire nos achats ailleurs que dans les magasins du groupe Système U.

%d blogueurs aiment cette page :