1 - Actualités

Les sources de la Nesque en question

Le SIAEPA (syndicat mixte intercommunal…) souhaite mettre en conformité le périmètre de captage de l’eau des sources de la Nesque.

Chaque année ce sont 30 000 m3 qui sont prélevés sur cette source (actuellement ces eaux ne sont pas distribuées puisque polluées par les phytosanitaires, un cahier des charges mis en place par la Chambre d’Agriculture et les agriculteurs concernés devrait résoudre ce problème à terme).

Le rapport de l’ARS ( agence régionale de Santé) indique en page 3 : “les débits de la source de la Nesque ne sont pas connus” dans ce cas comment être certain de la continuité écologique (les gorges de la Nesque sont classées zone Natura 2000)

L’article L211-1 du code de l’environnement indique : « la gestion équilibrée doit permettre en priorité de satisfaire les exigences de santé, de la salubrité publique, de la sécurité civile et de l’alimentation en eau potable de la population. Elle doit également permettre de satisfaire ou concilier, lors des différents usages, activités ou travaux, les exigences :

  • De la vie biologique du milieu récepteur, et spécialement de la faune piscicole et conchylicole
  • De la conservation et du libre écoulement des eaux et de la protection contre les inondations

Lors de l’enquête publique le commissaire enquêteur avait noté dans son rapport :

  • “Aucune étude n’apparaît dans le dossier alors qu’il semble que l’incidence du changement de débit de la source de la Nesque ait des conséquences non négligeables sur la diversité voir sur l’existence même de la faune et de la flore”

et plus loin :

  • “Il semble raisonnable de considérer que la diminution du débit de la source de la Nesque ait une influence non négligeable sur la survie de certaines espèces”

Lors de la présentation du dossier en préfecture (Coderst) l’argumentation de l’UDVN à été retenue et soutenue par Mme la secrétaire générale , la demande du Syndicat à été suspendue au dépôt d’une étude d’incidence complémentaire sur la ressource (notamment sur les aspects relatifs à la qualité, la faune, la flore, Natura 2000), y compris le débit de la Nesque.

Une décision dont la fédération se félicite, et qui doit amener du baume au cœur de notre adhérent local (La Nesque Propre) qui œuvre fortement pour la qualité de ce cours d’eau.