2 - Avis et Communiqués

Protection de la biodiversité

C’est une trentaine d’associations adhérentes au réseau départemental FNE Vaucluse qui travaillent pour la protection de la richesse écologique de notre département. Elles sont les 5 sens de la fédération. Leurs adhérents ouvrent les yeux, écoutent, sentent et touchent au plus près les atteintes avérées ou possibles à la biodiversité en Vaucluse.

Leur rôle est d’abord celui d’une veille environnementale chacune sur son territoire. Cela consiste en une observation quotidienne pour déceler chaque changement, chantier, dépôt, modification urbanistique potentiellement préjudiciables à la biodiversité. Ces associations locales sont précieuses pour chasser et faire remonter l’information relative aux différents projets, et évènements. Leur connaissance du terrain est irremplaçable.

Ensuite, la fédération peut prendre le relais ou accompagner ces associations dans leurs actions dans les domaines suivants :

– La veille environnementale grâce au suivi des décisions et arrêtés aux niveaux départemental, régional, national… Ceci est fait à chaque étage par la structure du réseau FNE. Il y a là un gros travail de mise en circulation de l’information qui complète celui des associations locales.

– L’analyse des documents d’urbanisme en fonction des impacts sur la biodiversité et du respect des continuités écologiques, que ce soit sur terre ou dans l’eau. Ces documents sont essentiellement les PLU (Plans Locaux d’Urbanisme), et les SCoT (schémas de cohérence territoriale). FNE est agréée pour la protection de l’environnement. Elle peut être sollicitée dans le cadre de l’élaboration de ces documents. Le plus souvent l’avis est rendu dans le cadre d’enquêtes publiques.
Dans ces documents on constate qu’aujourd’hui, des trames vertes et bleues sont mentionnées. Dans bien des cas on peut regretter que les corridors écologiques se limitent à de grosses flèches sur papier glacé. Cela se passe comme si elles n’avaient pas de signification : Elles ne sont pas ou peu traduites dans les aménagements sur le terrain.

– Les commissions départementales, voire régionales : FNE Vaucluse participe à celles dont les travaux visent à protéger, ou du moins prendre en compte le respect de la biodiversité. Ce sont les commissions agriculture, Natura 2000, sites et paysages, Plan Régional Agriculture Durable (PRAD)…
FNE Vaucluse est contacté par l’Agence Régionale pour la Protection de l’Environnement (ARPE) dans le cadre de la création de l’observatoire pour la biodiversité, comité mis en place dans chacune des régions.

– Les grands projets font l’objet d’études obligatoires de leur impact sur l’environnement et la biodiversité. Ces études sont commandées à des cabinets spécialisés. Ils ne sont pas toujours locaux. Notre objectif est alors de confronter les résultats de ces études à nos expériences de terrain.

– L’action judiciaire : Ce n’est pas de gaîté, ni de joie, mais il arrive que le seul recours soit judiciaire pour que la biodiversité soit respectée, FNE Vaucluse peut alors intervenir dans le cadre d’une action en justice, la provoquer ou bien soutenir une association adhérente.

La meilleure des solutions pour prévenir l’impact grandissant de l’espèce humaine sur les biotopes est bien sûr l’anticipation. Nous parions donc sur la sagesse future de notre jeunesse. Elle est sensible et se laisse volontiers émerveiller par dame Nature. Nos enfants pourront chérir et protéger ce que nous leur aurons appris à connaitre. Une part importante de l’activité de FNE Vaucluse consiste à les sensibiliser aux richesses et à la fragilité de la biodiversité. Magali, Julia, et Julien, avec l’aide ponctuelle de Christelle ont la responsabilité de cette mission auprès d’écoliers de la maternelle au collège. Ils ont assuré sur l’année scolaire 2011/2012 près de 800 demi-journées dans les écoles de notre département. Différents thèmes touchant l’environnement sont abordés et la biodiversité y tient une place de choix. Les enfants abordent le sujet en classe et dans la nature grâce aux sorties organisées avec un ou deux animateurs FNE Vaucluse. Les interventions « la rivière m’a dit » les enchantent avec les différents ateliers sur sites : mesures physico-chimiques, les oiseaux, l’étude de la berge, la biologie. D’autres classes préfèrent s’intéresser aux insectes, qu’ils étudieront avant de les relâcher. La biodiversité est reine avec « le bosquet revisité ».

La fourmi pédagogique de Julien est démontable, nos bambins la mettent en pièces et la remontent en apprenant le nom des différentes parties de son corps. Ils observent « la mixité sociale » avec l’hôtel à insectes.

Nous, êtres humains adultes, organisons de façon autoritaire l’environnement. Nous en avons pris la complète possession et le partageons difficilement avec les autres espèces vivantes. Nous espérons que nos enfants comprendrons mieux que ne l’ont fait leurs parents, que l’avenir de l’homme n’est pas “que” la femme…. mais en réalité notre Mère, la Terre, qui ne pourra continuer à être nourricière sans la diversité des espèces animales et végétales et sans les biotopes qui leurs sont indispensables. Aussi chaque fois que cela sera possible FNE en Vaucluse se fera l’avocat des « sans voix de la biodiversité ».